dimanche 19 novembre 2017   -   09 : 55 : 57  

Destituons le Roi !

Organisateur

Supermenteur.com

Destinataire(s)

Assemblée Nationale
Députés, représentants du peuple

Ouverte le

08/08/2005

Lien web

http://www.supermenteur.com/

Description

Révonquons le mandat du premier délinquant de France




  • Emplois fictifs du RPR à la mairie de Paris. Montant estimé du détournement de fonds publics : 4,6 millions d'euros (30 millions de francs), notamment durant les mandats de Jacques Chirac (1977 à 1995). (dossier suspendu : la justice se dit incompétente s'agissant du Chef de l'Etat).


  • Affaire des marchés publics d'Ile-de-France. Commissions occultes versées par les entreprises de BTP attributaires des marchés publics de la ville de Paris entre 1991 et 1993. Montant estimé du détournement de fonds publics pour la partie qui concerne Chirac : 336.000 euros (2,2 millions de francs), correspondant au paiement en espèces de billets d'avion par Jacques Chirac.(jugement en cours).


  • Affaire des HLM de Paris. Le maire de Paris est soupçonné d'avoir participé, entre 1991 et 1994, à des manœuvres frauduleuses sur l'attribution de certains marchés publics. Montant des sommes prélevées illégalement aux entreprises : 91.450 euros (600 millions de francs). (procédure en cours).


  • Frais de bouche des époux Chirac à la mairie de Paris (de 1977 à 1995). Montant estimé du préjudice financier pour la mairie de Paris : les époux Chirac auraient consommé 215,00 euros (1.410,00 francs) de nourriture par jour, soit 1, 5 millions d'euros auxquels s'ajoutent 1,5 million d'euros pour les réceptions privées. Total : 3 millions d'euros (19 millions de francs). (classée sans suite).


  • Château de Bity. En 1978, Jacques Chirac a acheté par l'entremise de la fondation Pompidou, qui a été remboursée par des subventions publiques de la ville de Paris, un terrain de 5 hectares près de son château de Bity : montant du préjudice pour les contribuables : 210.000 euros (1,3 million de francs).(non-lieu : prescription).



Chirac a pu résister à l'assault de courageux parlementaires, lorsqu'en 2001, ils essayaient de le traduire en Haute Cour de Justice. Et bien qu'à cela n'tienne !

Nous, peuple de France, pouvons et devons reprendre le mandat si chèrement concédé, et solliciter les électeurs pour clarifier certains points d'ombre (responsabilité, séparation des pouvoirs, ...) avant de savoir qui devra conduire le pays et dans quelles conditions.

Exigeons la démission immédiate du Président de la République !


Signez la pétition !



     
 


Signataires (22)

Dernière signature : MOUCHET Eric le 26/11/2006 à 16:48



Consulter par ordre alphabétique :
| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |


retour en haut